- Produits transformés / Viandes
Aide à la recherche

Aide à la recherche

  • Écrivez les mots clés en lettres minuscules, au singulier et sans article;
  • S'il s'agit d'un terme exact, écrivez-le entre guillemets;
  • Le caractère « * » substitue tout caractère suivant, dans un mot. Ex.: « framboi* » inclut les résultats avec les termes framboise, framboisier et framboisière;
  • Les opérateurs « OU » et « ET » peuvent être utilisés dans la recherche. Incluez-les en capitales.
 
Affichage des documents 1 à 10 sur 11
BioClips+ Le circuit de commercialisation de l'industrie bovine du Québec en 2012

Ce circuit de commercialisation rend compte des échanges, en volume et en valeur, qui s’opèrent entre le secteur de la production, celui de la transformation des viandes et le marché qui est constitué du commerce de détail et de ce que l’on nomme le « réseau HRI » (pour « hôtellerie, restauration et institutions »). Il met aussi en évidence les mouvements commerciaux qui ont lieu entre le Québec et les marchés extérieurs.

 

 

 

MAPAQ
MAPAQ
Déposé le : 12 juin 2014
Publié le : 10 juin 2014
Fiche synthèse - Projet de traçabilité de la viande bovine, de l'abattoir au détaillant : constats et enjeux

Le Projet pilote en traçabilité de la viande bovine, de l’abattoir au détaillant, phase II, vise principalement à proposer, tester et valider un modèle de traçabilité comprenant des informations harmonisées entre chaque maillon de la chaîne de commercialisation de la viande bovine. Ce modèle devra être en mesure de répondre aux besoins de rappel des aliments et aux réalités des entreprises. La fiche présente les principaux constats et enjeux du projet. 

Agri-Traçabilité Québec (ATQ)
Déposé le : 1 mai 2014
Publié le : 1 février 2013
Rapport final - Projet pilote en traçabilité de la viande bovine : De l'abattoir au détaillant (Phase 2)

Le Projet pilote en traçabilité de la viande bovine, de l’abattoir au détaillant, phase II, vise principalement à proposer, tester et valider un modèle de traçabilité comprenant des informations harmonisées entre chaque maillon de la chaîne de commercialisation de la viande bovine. Ce modèle devra être en mesure de répondre aux besoins de rappel des aliments et aux réalités des entreprises. Le rapport final présente les activités ainsi que les résultats du projet. 

Agri-Traçabilité Québec (ATQ)
Déposé le : 1 mai 2014
Publié le : 1 février 2014
Manuel des coupes de volaille

La Loi sur l'inspection des viandes, la Loi sur les aliments et drogues et la Loi sur l'emballage et l`étiquetage des produits de consommation et leurs règlements d'application, qui sont appliqués par l'Agence canadienne d'inspection des aliments à tous les niveaux de la commerce, exigent que les couples de viande, les organes et les autres parties de la carcasse portent une étiquette sur laquelle un nom commun approprié est inscrit.

Les noms communs des coupes de viande qui sont consignés dans le présent manuel ont été déterminés conjointement avec l'industrie, des établissements d'enseignement et d'autres organismes gouvernementaux, et leur utilisation est obligatoire pour l'étiquetage de toutes les coupes de viande de boeuf, de veau, de porc, d'agneau et de volaille.

Agence canadienne d'inspection des aliments
Déposé le : 16 février 2012
Publié le : 1 août 2003
Créneau d’excellence : Agriculture nordique axée sur la production bovine - ABITIBI-TÉMISCAMINGUE
Le créneau de l'agriculture nordique axée sur la production bovine dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue vise les axes de développement suivants: offre de produits différenciés, connaissance des marchés, développement des marchés, innovation et transfert technologique, entrepreneuriat, formation et main-d'oeuvre, développement du parc d'actifs, réseautage, accès au financement, et gestion de la transition. Document pdf de 267 Ko
Ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (MDEIE)
Déposé le : 18 octobre 2010
Publié le : 1 août 2010
Créneau d’excellence : Agroalimentaire - LANAUDIÈRE
Le créneau de l'agroalimentaire dans la région de Lanaudière se déploie selon les axes de développement suivants: innovation et développement de nouveaux produits, mise en valeur des sous-produits, sécurité alimentaire, regroupement d’achats, ventes et promotion, développement durable, et la formation et développement de la main-d’oeuvre. Document pdf de 248 Ko
Direction régionale de Lanaudière
Ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (MDEIE)
Déposé le : 18 octobre 2010
Publié le : 1 juin 2009
Diagnostic sectoriel de la main-d'oeuvre dans les entreprises d'abattage et de transformation des viandes et de la volaille

 

Voici le rapport final (4,5 Mo) de la mise à jour effectuée par le groupe AGÉCO pour le compte du CSMOTA en 2008, qui visait à:
- Dresser un portrait évolutif de l’industrie et de l’environnement socio-économique dans lequel a évolué le secteur. 
- Dresser un portrait du marché de l’emploi et de la main-d’oeuvre : 
- Énoncer des pistes d’action pour le Comité sectoriel de main-d’oeuvre en transformation alimentaire, les intervenants éventuellement concernés (gouvernement, établissements d’enseignement, etc.) et les entreprises.
On peut également consulter le sommaire de ce diagnostic.
Groupe AGECO
Comité sectoriel de la main d'oeuvre en transformation alimentaire (CSMOTA)
Déposé le : 14 octobre 2009
Publié le : 1 janvier 2009
Des antioxydants végétaux pour préserver les acides gras essentiels des viandes

Les chercheurs de l’Unité de Recherche sur les Herbivores et la société PHYTOSYNTHESE ont mis au point un mélange antioxydant de vitamine E et de différentes plantes capable de protéger de l’oxydation les acides gras essentiels de type oméga 3, de la viande chez les bovins en production. Ce mélange valorisé par un brevet (EP 1902631), lutte efficacement contre les radicaux libres générés par le stress des animaux et permet d’obtenir des viandes d’une plus grande valeur nutritionnelle.

Les chercheurs de l’Unité de Recherche sur les Herbivores et la société PHYTOSYNTHESE
Déposé le : 19 mars 2009
Valeur diététique et qualités sensorielles des viandes de ruminants. Incidence de l’alimentation des animaux

Les viandes de ruminants sont une source importante de nutriments pour l’alimentation humaine et leurs qualités sensorielles sont très appréciées. L’importance et la nature de ces particularités dépendent toutefois de la nutrition des animaux. La première partie de cette revue bibliographique est consacrée à la composition chimique et à la valeur diététique de ces viandes. Celles-ci offrent un éventail d’apports quantitatifs et qualitatifs, notamment sous forme d’acides gras. Si les acides gras saturés et monoinsaturés trans sont à limiter dans la consommation humaine il est possible de réduire leurs concentrations dans la viande en augmentant la proportion des acides gras polyinsaturés (AGPI) absorbés par les ruminants. En revanche d’autres acides gras (AGPI n-6 et n-3, acide linoléique conjugué) incorporés spécifiquement dans les muscles pourraient jouer un rôle très favorable sur la santé humaine comme agents préventifs ou curatifs de pathologies majeures (cancers, athérosclérose, obésité) et être ainsi recommandés. La seconde partie de cette revue, est centrée sur l’analyse des qualités organoleptiques des viandes. La structure du muscle squelettique et ses composants biochimiques influent sur la transformation du muscle en viande et conditionnent ainsi les qualités organoleptiques de cette dernière : tendreté, couleur, flaveur et jutosité. L’article montre comment la nutrition du ruminant, en influençant l’activité métabolique, la structure et la composition des muscles, va moduler ces qualités sensorielles

Y. GEAY, D. BAUCHART, J-F. HOCQUETTE, J. CULIOLI
l'INRA
Déposé le : 25 juin 2008
Publié le : 25 juillet 2003
Manuel des coupes de viande

La Loi sur l'inspection des viandes, la Loi sur les aliments et drogues et la Loi sur l'emballage et l'étiquetage des produits de consommation et leur règlements d'application, qui sont appliqués par l'Agence canadienne d'inspection des aliments à tous les niveaux du commerce, exigent que les coupes de viande, les organes et les autres parties de la carcasse portent une étiquette sur laquelle un nom commu approprié est inscrit.

 

Agence canadienne d'inspection des aliments
Déposé le : 1 mars 2006
1 2    Page suivante