Aide à la recherche

Aide à la recherche

  • Écrivez les mots clés en lettres minuscules, au singulier et sans article;
  • S'il s'agit d'un terme exact, écrivez-le entre guillemets;
  • Le caractère « * » substitue tout caractère suivant, dans un mot. Ex.: « framboi* » inclut les résultats avec les termes framboise, framboisier et framboisière;
  • Les opérateurs « OU » et « ET » peuvent être utilisés dans la recherche. Incluez-les en capitales.
 
Affichage des documents 61 à 70 sur 2867
Guide pour la sélection et la gestion d’une aire d’hivernage dans l’Ouest du Canada

Document de16 MO. L’Outil d’évaluation et d’aménagement d’une aire d’hivernage tient compte d’une vaste gamme de caractéristiques du terrain, de stratégies d’alimentation et d’aménagements, ainsi que d’autres préoccupations liées aux aires de pâturage d’hiver extensif du bétail dans les Prairies canadiennes. Pour chaque facteur, l’Outil établit le niveau de risque d’atteinte à l’environnement, relève les préoccupations possibles et recommande des pratiques de gestion bénéfiques susceptibles d’aider à choisir et à gérer un site de manière à réduire le risque et à protéger l’environnement. Version anglaise

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), Agricultural Research and Extension Council of Alberta (ARECA), Ministère de l’Agriculture et du Développement rural de l’Alberta
Déposé le : 18 mars 2014
Publié le : 18 décembre 2013
La génomique au service des éleveurs de bovins commerciaux

Les polymorphismes nucléotidiques simples ou SNP (d’après l’appellation anglaise single nucleotide  polymorphisms) sont comme des panneaux de signalisation sur l’autoroute que serait un gène. Certains SNP, utilisés comme marqueurs, sont associés à certaines fonctions des gènes. L’analyse d’un échantillon d’ADN (habituellement des poils avec leurs follicules ou un échantillon de sperme) par un laboratoire d’analyse d’ADN permet alors de prévoir le potentiel génétique des animaux. Certains éleveurs commerciaux utilisent déjà cette technologie. Par exemple, certaines exploitations pourraient tirer profit d’une pratique très simple comme la vérification du géniteur. À mesure que les coûts diminuent et que nous élargissons nos connaissances sur les SNP, vous verrez que les applications commerciales de cette technologie se multiplieront. Notamment, certaines séquences de SNP permettront aux éleveurs de connaître le potentiel génétique de croissance d’un animal.

Sean McGrath, expert-conseil
Agrisuccès mars-avril 2014
Déposé le : 18 mars 2014
Les coûts et les avantages du remisage de l’équipement agricole

Voici un sujet de thèse intéressant pour un étudiant en économie agricole : quels sont les avantages du remisage de l’équipement agricole au regard des coûts?

KEVIN HURSH
AGRISUCCÈS mars-avril 2014
Déposé le : 18 mars 2014
Preventing rodent problems to relevant research on cockroaches

Série de  vidéos (Youtube) anglais  sur  la biologie et la prévention des rongeurs dans les bâtiments produits par l'Université Cornell.

Northeast Integrated Pest Management Center (NEIPM)
Déposé le : 17 mars 2014
Rapport des ventes CEB multisources Vinoy - Entrée 2013-10-16

Ce rapport présente le prix des taureaux vendus au CEB multisources Vinoy. Date de vente : 15 mars 2014.

Germain Blouin, agr.
CDPQ
Déposé le : 17 mars 2014
Limiter le vêlage la nuit, Possible?

Une supervision fréquente du troupeau réduit de manière considérable le taux de mortalité chez les veaux lors du vêlage. Cette supervision devient plus importante en raison du nombre grandissant de veaux nés avec un poids plus élevé. Il est donc important d’inciter la mise bas pendant le jour lorsque la supervision et l’assistance sont plus efficaces. 
Peut-on changer le moment dans la journée où les vaches vêlent?
Une simple modification aux horaires d’alimentation peut changer le moment de mise bas. Alimenter les vaches pendant la nuit est la méthode la plus facile et la plus pratique pour réduire le nombre de vêlages la nuit.

Bovins du Québec, août 2010
Déposé le : 14 mars 2014
Publié le : 13 août 2010
$ Outil de calculs approximatifs du coût d'élevage d'une taure $

Logiciel pour  aider à calculer le coût de production d'une taure de boucherie

Daniel Bilodeau agronome
Déposé le : 11 mars 2014
Publié le : 27 décembre 2013
Vinoy - Fiches de performance

Fiches individuelles de performance des taureaux ayant complété l’épreuve du CEB multisources Vinoy.

Vous pouvez accéder aux fiches des taureaux en cliquant sur l’hyperlien de la race désirée : Angus, Charolais, Simmental.

Le catalogue de vente et les vidéos « Cattle in motion » des taureaux sont accessibles en cliquant sur l'hyperlien suivant : http://fermegagnoninc.com/index.php?lang=fr

Vente par Internet accessible sur www.liveauctions.tv

Date et lieu de la vente: 15 mars 2014 à 13 h 00 (Ferme Gagnon inc, 426 Route 315, Chénéville, QC, J0V 1E0)

Déposé le : 11 mars 2014
PRIX AUX ENCANS SPÉCIALISÉS (Source : FPBQ) semaine 3 mars 2014

PRIX DES VEAUX D'EMBOUCHE hiver 2014/ Source: Rapport quotidien encans spécialisées, FPBQ, www.bovin.qc.ca

Fédération des producteurs de bovins du Québec
Déposé le : 10 mars 2014
QUANTIFICATION PROTOCOL FOR REDUCING THE AGE AT HARVEST OF BEEF CATTLE

Document anglais à propos des différentes approches en production bovine pour réduire les  émissions de  gaz  à effet de serre

SUMMARY OF CHANGES

Below is a summary of key changes from version 1.3 to version 2.0 of this protocol. All hanges apply as of the release date of version 2.0 effective [insert date].  This protocol has been adapted to the new Alberta Environment quantification protocol format.  Ownership of offset credits developed under this protocol is assigned to the project developer (e.g.: feedlot operator); however, because cattle in this protocol can span several operations (cow-calf, backgrounding, and feedlot), historic ownership agreements and legal ability to include cattle in the project condition may need to be established through additional contractual obligations (see section 1.2 and section 5.5). Manure must be managed according to the Agricultural Operation Practices Act requirements for confined feeding operations. This protocol uses a full lifecycle for beef cattle to determine emissions reductions. Project developers can use two methods to determine the date of birth of the cattle. The first method is a default birth date assigned to the first cow born on a cow-calf operation. This method is discounted by 28 days to represent the average age of the cattle born on that farm. The other method uses exact birth dates for each calf. More information establishing a date of birth for the calves is provided in section 4.2. Additional details on quantification methodology and records required to support the project condition are provided in section 4.0 and section 5.0. The flexibility mechanism allowing project developers to establish a baseline with less than 3-years of data has been removed. Where a project developer wishes to proceed with a project, but is not able to establish a 3-year baseline, they must contact Alberta Environment to discuss options.  Project developers must disclose the legal land location of the feedlot, or lots where the cattle were finished. This information is collected by the Alberta Emissions Offset Registry in a spatial locator template and is used to track aggregated projects on the registry (see section 5.5).   Liability clauses for aggregated projects stipulate the project developer cannot pass on liability for errors resulting from errors in the project developer’s data management system (see section 5.4).

Alberta Environment
Déposé le : 10 mars 2014
Publié le : 10 juin 2011
Page précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    Page suivante