- Production animale / Bovin
Aide à la recherche

Aide à la recherche

  • Écrivez les mots clés en lettres minuscules, au singulier et sans article;
  • S'il s'agit d'un terme exact, écrivez-le entre guillemets;
  • Le caractère « * » substitue tout caractère suivant, dans un mot. Ex.: « framboi* » inclut les résultats avec les termes framboise, framboisier et framboisière;
  • Les opérateurs « OU » et « ET » peuvent être utilisés dans la recherche. Incluez-les en capitales.
 
Affichage des documents 61 à 70 sur 2735
Appellation contrôlée: tout un casse-tête

«Paysan», «fumé à l'ancienne», «traditionnel», «fermier»... Du jambon en passant par le fromage et la confiture, les allées des épiceries du Québec regorgent de produits qui affichent fièrement un attachement au terroir... mais qui laissent souvent le gourmet pantois. Petit mode d'emploi pour s'y retrouver, entre les appellations encadrées par la loi et les stratégies publicitaires.

Violaine Ballivy
La Presse
Déposé le : 8 juillet 2014
Publié le : 3 juillet 2014
La construction d'une clôture électrique permanente pour bovins et ovins

Le modèle proposé ici pour la construction d'une nouvelle clôture électrique est un modèle du type "high tensile".  Il s'agit d'une clôture faite avec du fil de gros calibre, fortement tendu, permettant d'espacer au maximum les poteaux qui le soutiennent. Aux extrémités des lignes de clôture, des assemblages de poteaux solidement ancrés dans le sol supportent toute la tension donnée au fil. L'ensemble en fait une clôture solide, durable et économique.

Luc Lemieux et Alain Gagnon
MAPAQ-Estrie
Déposé le : 1 juillet 2014
Publié le : 14 mai 2007
Formation en ligne en production animale (productions avicole, bovine, laitière, ovine, porcine ou autres) par Internet

Dès septembre 2014, le Centre de formation agricole Saint-Anselme offrira le diplôme d'études professionnelles en production animale (productions avicole, bovine, laitière, ovine, porcine ou autres) par Internet. Ainsi, peu importe où se trouve l'élève, il obtiendra un diplôme lui donnant accès aux aides à l'établissement. La formation étant individualisée, il pourra s'inscrire en tout temps et diplômer plus rapidement.

La formation en ligne demeure très pratique, avec des exercices à réaliser. Les enseignants sont disponibles en ligne par caméra Web pour soutenir et encadrer les élèves, tout comme ils le feraient en classe.

Centre de formation agricole Saint-Anselme
Déposé le : 30 juin 2014
Publié le : 31 mars 2014
AAC - Canada : perspectives des principales grandes cultures- juin 2014
 

Communiqué de juin 2014 de la Situation et le rapport sur les perspectives pour les principales grandes cultures au Canada telle que prévue par les Grains et groupe oléagineux de la Division d'analyse de marché au sein d'Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Market Analysis Group / Groupe de l'analyse du marché
Agriculture and Agri-Food Canada | Agriculture et Agroalimentaire Canada
Déposé le : 20 juin 2014
Interpréter l'analyse détaillée d'un amendement organique

L'analyse d'un amendement organique, comme le fumier, le compost, les digestats et les biosolides, a toujours été recommandée, afin d'en connaître les teneurs en macro-éléments. Mais le fumier contient beaucoup plus que de l'azote (N), du phosphore (P) et du potassium (K). Ces matières renferment d'importants oligo-éléments, de la matière organique, ainsi que d'autres éléments, et peuvent générer des économies additionnelles ou fournir des mesures de gestion.

Christine Brown, spécialiste de la gestion des éléments nutritifs des grandes cultures/MAAO et MAR
Bulletin Grandes Cultures juin 2014
Déposé le : 20 juin 2014
BioClips+ Le circuit de commercialisation de l'industrie bovine du Québec en 2012

Ce circuit de commercialisation rend compte des échanges, en volume et en valeur, qui s’opèrent entre le secteur de la production, celui de la transformation des viandes et le marché qui est constitué du commerce de détail et de ce que l’on nomme le « réseau HRI » (pour « hôtellerie, restauration et institutions »). Il met aussi en évidence les mouvements commerciaux qui ont lieu entre le Québec et les marchés extérieurs.

 

 

 

MAPAQ
MAPAQ
Déposé le : 12 juin 2014
Publié le : 10 juin 2014
L’attelage sécuritaire des remorques

Fournir de l’information que les propriétaires et opérateurs de machinerie agricole peuvent utiliser pour raccorder correctement les tracteurs agricoles aux remorques et à d’autre équipement remorqué tel que les charrettes, wagons à grain, etc.

 

 

 

PAMI
Déposé le : 12 juin 2014
Publié le : 12 septembre 2011
Environnement: Alimentation des animaux et systèmes d'élevage

En France et dans la plupart des pays, l’élevage d’herbivores et les productions animales sont réalisés dans des conditions qui induisent de fortes interactions avec le milieu. L’animal consomme des ressources (prairies, fourrages cultivés, eau…) pour les transformer en protéines de qualité et autres produits animaux. Dans le même temps, il en restitue une partie, notamment sous forme de déjections, et participe à l’entretien du milieu (sol, couvert végétal, biotope d’autres espèces) ainsi qu’à divers cycles biologiques (eau, carbone, azote).

L’impact de l’élevage sur l’environnement ne peut donc s’appréhender exclusivement en termes de prélèvements. L’activité contribue également à la fourniture de services environnementaux au sens strict (apport de matière organique dans les sols, préservation et enrichissement de la biodiversité, stockage carbone dans les sols de prairies et les haies…) et de services socio-économiques (conduite d’activités agricoles et rurales dans des zones difficiles, aménagement du territoire…).

Traiter des questions environnementales associées à l’élevage et à la production de viande signifie donc aujourd’hui s’intéresser de façon multidisciplinaire à des domaines variés, allant des sciences fondamentales (physique, chimie, biologie) aux sciences économiques et sociales, à diverses échelles (exploitation, bassin, département, région, territoire national) et avec des méthodes en cours d’élaboration.

Réduire les émissions d’ammoniac des élevages

Quelle évaluation économique pour les services écosystémiques rendus par les prairies ?

Combiner production de viande et environnement

Fiche : Autonomie alimentaire des élevages bovins

Fiche : Les systèmes d’élevage herbivores français

Etude : Alimentation des bovins

Centre d'informations des Viandes
Déposé le : 10 juin 2014
Mange-t-on trop de viande en France ?

47% des français sont des petits consommateurs de viande de boucherie, parmi eux des femmes et des séniors, plus exposés à des risques d'insuffisances en certains nutriments. Pour en savoir plus, visionner les extraits des interventions de la conférence organisée par le CIV le 1er février 2012

 

Centre d'Information des Viandes
Déposé le : 10 juin 2014
Publié le : 1 février 2012
DSA Bovin 9.0

Les logiciels DSA Bovin  est maintenant leur application mobile. Conçue pour producteurs vache-veau, l’application DSA Bovin Mobile a été développée afin de rendre l’entrée de données plus simple peu importe où que vous soyez. Elle fonctionne en tandem avec le logiciel DSA Bovin 9.0 ou supérieur.

Durant la journée, le producteur entre les données de production dans son appareil mobile. Puis, par connection sans fil à l’internet ou par câble USB, il transfert les données à son ordinateur muni du logiciel DSA Bovin.

Le logiciel DSA Bovin permet de maintenir un dossier de santé individuel qui contient toute l’information de la naissance à la mort de l’animal. On peut y archiver les dates de naissance, de vêlage, de sevrage, d’insémination, de mise au taureau, d’acte de régie et de traitement. L’application mobile est compatible avec les lecteurs de puces ATQ.

DSAHR Inc.
Déposé le : 9 juin 2014
Page précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    Page suivante