Aide à la recherche

Aide à la recherche

  • Écrivez les mots clés en lettres minuscules, au singulier et sans article;
  • S'il s'agit d'un terme exact, écrivez-le entre guillemets;
  • Le caractère « * » substitue tout caractère suivant, dans un mot. Ex.: « framboi* » inclut les résultats avec les termes framboise, framboisier et framboisière;
  • Les opérateurs « OU » et « ET » peuvent être utilisés dans la recherche. Incluez-les en capitales.
 
Affichage des documents 41 à 50 sur 2843
PRIX AUX ENCANS SPÉCIALISÉS (Source : FPBQ) semaine 26 mai 2014

PRIX DES VEAUX D'EMBOUCHE hiver 2014/ Source: Rapport quotidien encans spécialisées, FPBQ, www.bovin.qc.ca

Fédération des producteurs de bovins du Québec
Déposé le : 2 juin 2014
Vel'Phone (Youtube)

Le Vel’Phone de la compagnie française Medria et vendu au Québec par Solution iPag, est un ensemble comprenant un récepteur radio et des sondes insérées dans le vagin des vaches. Les sondes détectent la température corporelle et envoient les lectures à la base radio. Selon la température détectée, des messages sont envoyés sous forme de textes au cellulaire du producteur : sonde activée, vêlage prévu ou attendu sous 48 heures, ou sonde expulsée. Le producteur peut se concentrer uniquement sur les vaches qui sont vraiment prêtes à vêler.

Le vêlage juste-à-temps

 

 

Le Bulletin des agriculteurs
Déposé le : 2 juin 2014
Publié le : 20 mai 2014
Programme d’aide financière pour des projets d’efficacité énergétique et de conversion / Répertoire pour le secteur agricole et agroalimentaire

De nombreuses approches sont possibles pour améliorer l’efficacité énergétique d’une exploitation agricole : diminuer sa consommation de mazout, d'électricité ou de diesel, optimiser ses conditions de production, produire de la  bioénergie ou encore intégrer l’utilisation d’une énergie renouvelable - Contact la responsable dossier agricole: Geneviève Bélanger 418 627-6379 poste 8080. Sans frais: 1 877 727-6655

genevieve.belanger@mrn.gouv.qc.ca 

Ministère d'Énergie et ressources naturelles
Déposé le : 28 mai 2014
Publié le : 28 janvier 2014
Apprentissage de la paissance chez le veau

Les jeunes veaux apprennent à brouter les bonnes plantes par leur mère… Si une vache a appris comme veau à brouter dans certains endroits, elle enseignera à son veau à brouter au même endroit.

 

Marie-Josée Parent, Le Bulletin.com
Canadian Cattleman
Déposé le : 26 mai 2014
Publié le : 23 mai 2014
Le secret des grands troupeaux de vaches de boucherie

Le vétéran chargé de programme en production bovine, Tom Hamilton, compte à son actif 25 années d’expérience et de recherche dans les système d’élevage de vaches de boucherie en Ontario avec une analyse économique des tailles de troupeaux et des pratiques de gestion. Les résultats pourraient vous surprendre! Voici la première des deux parties de son article.

 

 

Tom Hamilton - Chargé de programme, systèmes de production bovine de boucherie / MAAO et MAR
Bœuf Virtuel mai 2014
Déposé le : 26 mai 2014
Nouvelle collaboration comme outil de réussite

Les producteurs de bœuf sont fiers de leur caractère indépendant. Comparés aux gestionnaires d'autres industries, les producteurs de bœuf contrôlent de nombreuses décisions. Cependant, l'industrie de la viande est plus segmentée que la plupart des industries. Cette segmentation a créé une méfiance entre les différents maillons de la chaîne d'approvisionnement du bœuf.

 

 

Brian Pogue - chef de programme, bovin de boucherie/ MAAO et MAR
Bœuf Virtuel mai 2014
Déposé le : 26 mai 2014
Pâturage de maïs dans le nord-ouest

Barry Potter s'est penché sur l'expérience de producteurs qui utilisent le maïs dans le champ comme plante fourragère pour nourrir leurs bovins de boucherie. Des dossiers précis et des conseils pratiques vous permettront d’avoir l’heure juste - est-ce vraiment une bonne chose d’envoyer ses vaches dans le champ de maïs?

Dossier complet en anglais

 

Barry Potter - Conseiller en développement agricole/ MAAO et MAR
Bœuf Virtuel mai 2014
Déposé le : 26 mai 2014
Préparer votre saison de pâturage

C'est au cours des premières semaines que vous tracez les grandes lignes de la prochaine saison de pâturage. Les pâturages surexploités au début de la saison ne pourront jamais atteindre leur plein potentiel annuel. Gardez une hauteur résiduelle d'herbe de 3 à 4 po, de manière à laisser beaucoup de surface foliaire pour capter les rayons du soleil et assurer la photosynthèse pour la croissance des plants. Cette matière végétale contribue aussi à renforcer le système racinaire qui est le reflet de ce qui se passe en surface. En effet, les herbes courtes ont des racines peu profondes qui les rendent beaucoup plus vulnérables à la sécheresse. Des racines plus profondes sont en mesure de s'approvisionner en eau en cas de sécheresse prolongée.

 

 

Jack Kyle - spécialiste des animaux de pâturage/ MAAO et MAR
Boeuf virtuel mai 2014
Déposé le : 26 mai 2014
PRIX AUX ENCANS SPÉCIALISÉS (Source : FPBQ) semaine 19 mai 2014

PRIX DES VEAUX D'EMBOUCHE hiver 2014/ Source: Rapport quotidien encans spécialisées, FPBQ, www.bovin.qc.ca

 

 

Fédération des producteurs de bovins du Québec
Déposé le : 26 mai 2014
Rapport d’évaluation à la ferme des taureaux de la Ferme HMP Baillargeon

Ce rapport présente les performances et les données d’évaluation génétique des taureaux Charolais de la Ferme HMP Baillargeon. Ces taureaux ont été évalués en 2013-2014 à la version supervisée du PATBQ. Contacter l’éleveur pour plus de détails sur la disponibilité des taureaux pour la vente.

Germain Blouin, agr.
CDPQ
Déposé le : 23 mai 2014
Page précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    Page suivante