MAPAQ Centre de Référence en Agriculture et Agroalimentaire du québec (CRAAQ)

Abonnez-vous!

  
  • Suiv.
31 de 40 sur 2718

10 218 - Étable pour vêlage 100 vaches-veaux avec ventilation naturelle contrôlée  Documents

  Étable pour vêlage 100 vaches-veaux avec ventilation naturelle contrôlée Étable de vêlage pour un troupeau de 100 vaches veaux, comprenant 4 loges de vêlage disposées de chaque côté d'une allée d'alimentation et de circulation centrale et un corral à une des extrémités qui sert également d'aire de stabulation libre pour des vaches en fin de gestation, à raison de 3 m² par vache.
Tiré d'Agri-réseau/Banque de plans / Bovins de boucherie

MAPAQ
MAPAQ
Publié le : 09 mars 2006

Atlas de l’élevage herbivore  Articles Web

L’élevage de vaches, de moutons, de chèvres et de chevaux est présent partout en France. Il s’est développé dans chaque région en fonction des conditions géologiques, géographiques et historiques. L’élevage marque chaque territoire à sa manière et contribue largement aux identités régionales tant il façonne les paysages, fournit la gastronomie de ses produits et crée des dynamiques économiques et sociales dans les zones rurales.

INTERBEV
Publié le : 05 novembre 2014

Utilisation des aliments par les vaches de boucherie en hiver  Articles Web

    Qu’advient-il des fourrages conservés servis aux vaches? De grandes variations peuvent être observées dans la proportion d’aliments qui se rendent effectivement jusqu’au rumen. Tom Hamilton, chargé de programme, Bovins de boucherie - Systèmes de production, étudie l’utilisation des fourrages en comparant la quantité prévue de matières sèches ingérées par les vaches à la quantité d’aliments servie. Jusqu’où ces quantités doivent-elles correspondre, et que peut-on si une différence importante est observée?   

Tom Hamilton - Chargé de programme, Bovins de boucherie - Systèmes de production/MAAARO
Bœuf Virtuel octobtre 2014
Publié le : 04 novembre 2014

Décisions, décisions...   Articles Web

L’automne, les exploitants de troupeaux à vêlage printanier sont fort occupés et doivent prendre des décisions. Ils doivent en effet évaluer les possibilités de mise en marché des veaux de l’année ainsi que décider des vaches qui seront réformées et des génisses qu’ils garderont dans le troupeau. Doivent-ils renouveler leur troupeau en élevant leurs propres génisses ou en achetant des reproductrices à l’extérieur? Sont-ils satisfaits des taureaux dont ils disposent? Le présent article explore nombre des possibilités qui s’offrent aux gestionnaires de troupeau de bovins de boucherie.

Brian Pogue - Chargé de programme, Bovins de boucherie - génétique/MAAARO
Bœuf Virtuel octobtre 2014
Publié le : 04 novembre 2014

Poids entrée CEB multisources Vinoy - Entrée 2014-10-14  Documents

Ce rapport présente l'identification ainsi que le poids et l’âge à l'entrée des taureaux en cours d'évaluation au CEB multisources Vinoy. Date d'entrée : 14 octobre 2014

Germain Blouin, agr.
CDPQ
Publié le : 22 octobre 2014

Poids initiaux CEB multisources Saint-Martin - Entrée 2014-09-23  Documents

Ce rapport présente l'identification, le poids à l'entrée ainsi que le poids initial officiel des taureaux en cours d'évaluation au CEB multisources St-Martin. Date d'entrée : 23 septembre 2014

Mélanie Poulin, dta
CDPQ
Publié le : 22 octobre 2014

Centre d'information des viandes  Articles Web

Lien. Association française créée en 1987 par les professionnes de la filière viande.

Publié le : 17 mai 2014

Situation et perspectives des principales grandes cultures au Canada en octobre 2014  Documents

Veuillez trouver ci joint l’édition de octobre 2014 de la situation et des perspectives des principales grandes cultures au Canada telles qu’établies et prévues par le Groupe de l’analyse des marchés de la Division des céréales et des oléagineux, au ministère de l’Agriculture et Agroalimentaire Canada. Le rapport souligne la situation de l’offre et de la demande pour la campagne agricole en cours, soit 2014-2015, ainsi qu’une mise à des années antérieures.  Les principales grandes cultures énumérées dans le rapport sont : a) les céréales et les oléagineux, soit le blé, le blé dur, l’orge, l’avoine, le maïs, le seigle, les grains mélangés, le canola, le lin et le soja, ainsi que b) les légumineuses et les cultures spéciales, soit les pois secs, les lentilles, les haricots secs, les pois chiches, les graines de moutarde, les graines à canaris et les graines de tournesol.

Market Analysis Group / Groupe de l'analyse du marché
Agriculture and Agri-Food Canada | Agriculture et Agroalimentaire Canada
Publié le : 20 octobre 2014
  • Suiv.
31 de 40 sur 2718