MAPAQ Centre de Référence en Agriculture et Agroalimentaire du québec (CRAAQ)

Abonnez-vous!

  
  • Suiv.
1 de 10 sur 3018

AVEZ-VOUS PENSÉ À L’ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? / Traduit de: PRODUCERS MIGHT WANT TO CONSIDER CREEP FEEDING  Documents
Nouveau

L’alimentation à la dérobée, comme plusieurs pratiques d’élevage, fait l’objet d’études depuis longtemps. Dans le marché actuel où le prix des veaux atteint des records, produire quelques livres de plus peut s’avérer payant. Étonnamment, de tous les moyens que nous utilisons pour améliorer la performance de notre troupeau, l’alimentation à la dérobée semble être parmi les moins bien compris. Débutons par quelques définitions. L’alimentation à la dérobée est une technique qui consiste à donner un supplément alimentaire à des veaux qui sont toujours sous la mère. On utilise généralement une mangeoire à accès contrôlé, avec des entrées suffisamment larges pour que les veaux puissent entrer, mais trop petites pour qu’une vache y ait accès. Dans  les  dernières années, plusieurs équipements ont été développés, mais peu importe la méthode choisie, il est important d’évaluer tous les paramètres avant de débuter. L’alimentation à la dérobée devrait être considérée comme décision de gestion plutôt que comme une pratique courante répétée à toutes les années.

Stephen B. Blezinger, Ph.D., PAS (Copyright 2015 – Dr. Stephen B. Blezinger)
Adapté en français par : Michelle Tremblay, dta MAPAQ Saguenay – Lac St-Jean
Publié le : 22 juillet 2015

Objectif : une vache, un veau  Documents
Nouveau

-Survol des pratiques de gestion de troupeau de veaux d'embouche de l'Ouest canadien (2014)
-Regrouper les vêlages, mais pourquoi!
-Avantages et conditions de réussite
-les critères qui font la différence!
Dans le cadre de INPACQ Bovins de boucherie été 2015, tenu le 30 juillet 2015 à la Ferme Dubuc et Frères SENC Sainte-Eulalie

Jocelyn Jacob, technicien agricole et Michel Lemelin, agronome, M.G.P., Conseillers Bovi-Expert
INPACQ Bovins de boucherie été 2015
Publié le : 30 juillet 2015

Bien loger son chien de conduite  Articles Web
Nouveau

La gestion de la liberté est la base de la réussite de l’éducation et du dressage. Pour devenir et rester un compagnon de travail fiable (obéissant) et efficace, le chien de conduite doit être dépendant de son maître. Il est donc indispensable de lui prévoir un endroit à lui où il sera au calme et en sécurité lorsque vous n’êtes pas disponible : son CHENIL.

Barbara Ducreux
Institut de l'Elevage
Publié le : 23 juillet 2015

Bien s’occuper de son jeune chien au cours de ses premiers mois  Articles Web
Nouveau

Cette fiche technique donne les clés pour faire d'un jeune chiot un futur chien de conduite obéissant et à l'écoute. Avant de dresser votre chien au travail sur troupeau, il est indispensable de l'éduquer et de lui apprendre à respecter la hiérarchie.

Barbara Ducreux
Institut de l'Elevage
Publié le : 23 juillet 2015

Bien choisir son chien de conduite  Articles Web
Nouveau

Avec de l’investissement et de la rigueur, n’importe quel éleveur peut devenir utilisateur de chien. Mais tous les chiens ne peuvent pas devenir de bons chiens de troupeau. Faire le bon choix, c’est mettre toutes les chances de son côté pour avoir un partenaire de travail efficace pendant une dizaine d’années.

Barbara Ducreux
Institut de l'Elevage
Publié le : 23 juillet 2015

Problèmes de membres chez les veaux nouveaux nés -Connaissances et techniques d’intervention pour éviter des blessures aux veaux  Documents
Nouveau

Occasionnellement, un veau nait avec des membres déviés, des tendons relâchés ou contractés, ou toute autre anomalie qui demande des soins spéciaux. Dans certaines situations, le problème se règlera de lui-même avec du temps et de l’exercice, mais d’autres cas demanderont des interventions spécifiques. Parfois, la situation est si sévère que le veau doit être euthanasié. Adapté en français par : Michelle Tremblay, dta MAPAQ Saguenay – Lac St-Jean

Heather Smith Thomas
Canadian Cattlemen 14/1/2011
Publié le : 24 janvier 2011

How To Choose The Perfect Cut Of Beef  Articles Web

Lien anglais, permettant de visualiser les coupes de boeuf possible avec le % de la carcasse

Megan Willett
Business Insider
Publié le : 21 juillet 2013

Situation et perspectives des principales grandes cultures - juilllet 2015  Documents

Veuillez trouver ci joint l’édition de juillet 2015 de la situation et des perspectives des principales grandes cultures au Canada telles qu’établies et prévues par le Groupe de l’analyse des marchés de la Division des céréales et des oléagineux, au ministère de l’Agriculture et Agroalimentaire Canada. 
Le présent rapport est une mise à jour du rapport de mai des perspectives d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) pour la campagne agricole courante, 2014 2015, et pour la campagne agricole de 2015 2016, qui au Canada débute généralement le 1er août 2014 et se termine le 31 juillet. 
Les principales grandes cultures énumérées dans le rapport sont :
a) les céréales et les oléagineux, soit le blé, le blé dur, l’orge, l’avoine, le maïs, le seigle,  les grains mélangés, le canola, le lin et le soja, ainsi que
b) les légumineuses et les cultures spéciales, soit les pois secs, les lentilles, les haricots secs, les pois chiches, les graines de moutarde, les graines à canaris et les graines de tournesol.

Market Analysis Group / Groupe de l'analyse du marché
Agriculture and Agri-Food Canada | Agriculture et Agroalimentaire Canada
Publié le : 21 juillet 2015

Programme d'appui pour la conversion à l'agriculture biologique  Documents

Ce nouveau programme a pour objet d’augmenter l’offre de produits agricoles biologiques. Il vise à stimuler le développement de la production biologique et la conversion des activités agricoles non biologiques à l’agriculture biologique.
Volet 1 – Soutien à la conversion d’unités de production végétale ou acéricole.
Volet 2 – Soutien à la construction ou à la modification d’installations d’élevage pour répondre aux exigences des normes biologiques.

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ)
Publié le : 21 juillet 2015

Appel de projets: Axe 3 du Programme d’appui à l’implantation de systèmes de salubrité alimentaire, biosécurité, traçabilité et santé et bien-être des animaux du MAPAQ  Articles Web

Un appel de projets pour l’axe 3 (Développement de matériel de sensibilisation et d’outils d’aide pour la mise en œuvre d’un système) du Programme d’appui à l’implantation de systèmes de salubrité alimentaire, biosécurité, traçabilité et santé et bien-être des animaux du MAPAQ est actuellement en cours. L'axe 3 concerne les organismes du secteur agroalimentaire désireux de développer des activités ou des outils qui permettent : a) l’implantation des systèmes visés par le programme, incluant la mise au point d’activités de sensibilisation pour les entreprises agricoles et les regroupements; b) l’optimisation des approches adoptées pour la mise en place de ces systèmes; c) la vérification de la conformité d’application de ces systèmes. Trois dates de tombées sont à venir pour le dépôt des projets : 13 août 2015, 1 octobre 2015 et 12 novembre 2015.

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ)
Publié le : 21 juillet 2015
  • Suiv.
1 de 10 sur 3018