MAPAQ Centre de Référence en Agriculture et Agroalimentaire du québec (CRAAQ)

Abonnez-vous!

  
1 de 6 sur 6

Avantage des produits biologiques : Production du boeuf   Articles Web
Nouveau

L’industrie canadienne des produits biologiques a connu une croissance rapide au cours de la dernière décennie et elle est bien placée pour poursuivre son expansion. Dans le cas du boeuf biologique, en particulier, le marché dans son ensemble connaît une croissance au Canada et en Amérique du Nord. Cependant, pour répondre à la demande croissante des consommateurs sur le plan de l’approvisionnement, l’industrie a besoin qu’un nombre beaucoup plus important d’éleveurs-naisseurs se tournent vers la production biologique. Le passage d’un nombre important d’élevages de boeuf classique à l’élevage biologique s’impose pour qu’il soit possible de fournir la quantité et la variété de produits demandés par les consommateurs. La bonne nouvelle est que les producteurs canadiens sont bien placés pour servir le marché nord-américain. Cette brochure présente les points saillants de l’analyse de rentabilisation sur la production de boeuf biologique. Elle permettra aux producteurs classiques de mieux comprendre la demande des consommateurs, les exigences liées à la transition, les possibilités de commercialisation ainsi que les ressources et l’expertise à leur disposition pour favoriser la réussite de leur passage à l’industrie des produits biologiques.

Table ronde sur la chaîne de valeur de l’industrie des produits biologiques (TRCVIPB)
Publié le : 21 novembre 2014

Engraisser et valoriser ses bovins males dans la filière viande bio  Articles Web
Nouveau

Ce document présente les analyses de trois stratégies de production de viande de mâles du troupeau allaitant en agriculture biologique. Les itinéraires techniques du veau, du bœuf et du baron bio sont présentés. L'Intérêt de ces productions est élvalué dans différents contextes. Ce travail s'appuie sur la mobilisation de données d'abattages obtenues auprès d'opérateurs de la filière biologique, de données collectées en fermes et d'expérimentations conduites en stations. Une analyse de la qualité des viandes a été conduite sur le baron bio au laboratoire des viandes de l'Institut de l'Elevage à Villers bocage.

Jérôme Pavie (Institut de l'Elevage), Didier Bastien (Institut de l'Elevage), Clémence Guihard ), Jean Paul Coutard (C.A. Maine & Loire (49)), Pascale Pelletier (ARVALIS-Institut du Végétal)
Institut de l'Elevage
Publié le : 29 septembre 2014

Special Summer 2012 Research Issue of the Canadian Organic Grower. Édition française.  Articles Web

Édition spéciale du magazine The Canadian organic grower portant sur plusieurs résultats de recherche réalisés dans le cadre de la première vague de la Grappe scientifique agriculture biologique du Canada. Voici quelques thèmes abordés: rotation des cultures, contrôle des mauvaises herbes, contrôle des ravageurs, gestion du phosphore, empreinte écologique des fermes biologiques.

Centre d'agriculture biologique du Canada (CABC)
Publié le : 29 janvier 2013

Teneur en Oméga-3, en Oméga-6 et en ALC de la viande de boeuf biologique  Documents

La teneur en ALC et en oméga-3 est nettement supérieure dans le cas de la viande de boeuf produite biologiquement comparativement à la viande de boeuf produite de façon conventionnelle.  De plus, le ratio oméga-6/oméga-3 de la viande bio se situe à un niveau reconnu diététiquement favorable.

Christian Pelletier,agronome
MAPAQ Bas St-Laurent
Publié le : 11 octobre 2007

Carcass quality in certified organic production compared with conventional livestock production  Documents

Un portrait de la santé animale des animaux abattus a été traçé en Suède. L'étude a porté sur 3.9 millions de porcs, 570 000 vaches et 190 000 moutons tous élevés conventionnellement vs 3483 porcs, 4949 vaches et 4997 moutons provenant d'élevages biologiques. On recherchait tous les indices pathologiques et autres que relèvent habituellement à l'abattoir les inspecteurs des viandes de Suède : 28% des porcs conventionnels vs 17% des porcs biologiques avaient 1 lésion ou plus d'enregistrées; 27% des vaches conventionnelles vs 28% des vaches biologiques ont eu des anormalités de relevées; les moutons tant conventionnels que biologiques ont montré moins d'anormalités que les vaches ou les porcs. L'évaluation des carcasses des porcs conventionnels montrait un plus grand pourcentage de viande et l'évaluation des carcasses des vaches bio obtenaient une meilleure classification dans le système EUROP parce que le contenu en gras était moindre. Malheureusement, il faut payer pour avoir accès à toute l'étude.

I. Hansson, C. Hamilton, T. Ekman, K. Forslind
Journal of Veterinary Medecine, Series B, Volume 47, March 2000.
Publié le : 03 février 2005

Rapport sur la mise en marché de viandes biologiques au Québec  Documents

Un rapport bref, mais qui donne quand même un bon aperçu de la production de viandes biologiques au Québec. Réalisé à partir de données de l'an 2003. Une liste de commentaires de la part des producteurs apparaît en annexe.

Marie-Claude Hurteau
Syndicat des producteurs de viandes biologiques du Québec
Publié le : 12 janvier 2005
1 de 6 sur 6