- Production végétale / Cultures maraîchères et fruitières / Poireau
Aide à la recherche

Aide à la recherche

  • Écrivez les mots clés en lettres minuscules, au singulier et sans article;
  • S'il s'agit d'un terme exact, écrivez-le entre guillemets;
  • Le caractère « * » substitue tout caractère suivant, dans un mot. Ex.: « framboi* » inclut les résultats avec les termes framboise, framboisier et framboisière;
  • Les opérateurs « OU » et « ET » peuvent être utilisés dans la recherche. Incluez-les en capitales.
 
Affichage des documents 1 à 10 sur 19
Procurez-vous le livre / Get this book "Production of Vegetables, Strawberries, and Cut Flowers Using Plasticulture"

Production of Vegetables, Strawberries, and Cut Flowers Using PlasticultureUn guide complet sur la plasticulture, qui présente de façon détaillée les principaux aspects de ce mode de production : les paillis de plastique, l’irrigation goutte à goutte, la fertigation, l’allongement de la saison de croissance par l’utilisation de grands tunnels et de couvertures de rangs , la plantation de brise-vents, la lutte contre les mauvaises herbes et les ravageurs du sol, et la gestion des plastiques usagés. Le guide s’attarde également aux systèmes de culture de la fraise et de fleurs coupées en plasticulture. Un ouvrage indispensable pour tous ceux qui souhaitent exploiter la plasticulture à son plein potentiel ou qui s’intéressent au sujet.

Disponible en anglais seulement.


Covers plastic mulch, drip irrigation, fertigation, season extension, windbreaks, crop establishment, weed management, soil sanitation, and managing used plastics. Strawberry and cut flower production systems are described in depth. For new/experienced growers, educators, serious gardeners. 

Collectif
NRAES
Déposé le : 27 août 2014
Extension de l'homologation de l'insecticide Entrust 80 W et Success 480 SC (spinosad) dans le GC 3-07

L’ARLA a accordé l’extension d’homologation de l’insecticide Entrust 80 W (spinosad) pour la répression du thrip de l’oignon et de la teigne du poireau dans le groupe de culture des légumes bulbes (CG 3-07).

 

Le délai avant la récolte est de 3 jours.

ARLA
ARLA
Déposé le : 10 octobre 2012
Extension de l'homologation de l'insecticide Success 480 SC (spinosad) dans le GC 3-07

L’ARLA a accordé l’extension d’homologation de l’insecticide Success 480 SC (spinosad) pour la répression du thrip de l’oignon et de la teigne du poireau dans le groupe de culture des légumes bulbes (CG 3-07).

 

Le délai avant la récolte est de 3 jours.

Déposé le : 10 octobre 2012
Extension de l'homologation de l'insecticide Delegate WG (spinoteram) dans le groupe de culture des légumes-bulbes (GC 3)

L’ARLA a accordé l’extension de l’homologation de l’insecticide Delegate WG (spinoteram) pour la répression du thrips de l’oignon et de la teigne du poireau dans le groupe de culture des légumes-bulbes (GC 3) incluant ail, rocambule, poireau, oignon ordinaire,oignon vert, ciboule et échalote.   

 

Le délai avant la récolte est de 3 jours. 

ARLA
ARLA
Déposé le : 4 juin 2012
Journée horticoles de Saint-Rémi - Horticulture biologique
Présentations PowerPoint des conférences présentées lors des Journée horticoles de Saint-Rémi - Horticulture biologique du 8 décembre 2011 portant sur les sujets suivants;

- Mot de bienvenue et statistiques sur le biologique.
- Piégeage des nitidules dans la fraise à jours neutres.
- Mouche de la carotte et piégeage pour contrôler les populations.
- Répression du scarabée du rosier en viticulture biologique.
- Insecticides biologiques contre la cécidomyie du chou-fleur et la teigne du poireau.
- Lutte biologique contre la teigne du poireau, la recherche ontarienne.
- Plantes à huile essentielle pour contrôler les mauvaises herbes en production maraîchère.
- Désinfectants et fongicides à base de peroxyde en serre et ailleurs : Sanidate et Storox.
- Variétés de citrouilles pour la production de graines.
- Production de citrouilles sur paillis végétal de seigle.
- Buran, nouveau biofongicide pour la vigne et les cucurbitacées.
- Cerisiers nains rustiques, camerisiers et amélanchiers en Estrie : maladies, insectes et adaptation.
MAPAQ, CLD Les Jardins-de-Napierville et le CFE Grandes-Seigneuries - Vallée-des-Tisserands
MAPAQ, Direction régionale de la Montérégie
Déposé le : 30 mars 2012
Publié le : 8 décembre 2011
Procurez-vous le livre "La culture biologique des légumes"

La culture biologique des légumesCet ouvrage constitue une somme sans précédent de connaissances et d'expériences de terrain en maraîchage biologique. Il expose les principes et les pratiques culturales propres à la culture biologique. Pour chacun des 28 légumes biologiques traités, il fournit une description complète des pratiques recommandées : développement de la plante, préparation des sols, choix des cultivars, semis et implantation au champ, rotations, cultures associées, irrigation, gestion des mauvaises herbes, insectes et maladies, entretien, récolte et conditionnement, entreposage et manutention, production de primeurs. Un essentiel pour tout étudiant en agriculture ou horticulture, agriculteur biologique, producteur voulant opérer une transition vers l'agriculture biologique et tout jardinier amateur.

 
Denis La France
Éditions Berger
Déposé le : 22 août 2010
Extensions d'homologation : fongicide traitement de semence Dynasty
L’ARLA a accordé des extensions d'homologarion du fongicide traitement de semence Dynasty pour la suppression de maladies transmises par la semence et le sol dans plusieurs groupes de culture:
  • Sous-groupes de culture 1A et 1B (excluant la betterave à sucre) des légumes-racines
    • les résidus dans/sur les légumes-racines ne doivent pas excéder la limite maximale (LMR) fixée à 0.5 ppm
  • Groupe de culture 3 des légumes-bulbes (pour détails des espèces: http://www.hc-sc.gc.ca/cps-spc/pest/part/protect-proteger/food-nourriture/rccg-gcpcr-fra.php#a3); les résidus dans/sur les légumes ne doivent pas excéder les limites maximales (LMR) fixées à
    • 7.5 ppm pour les cultures du sous-groupe 3-07B;
    • 1.0 ppm pour les cultures de sous-groupe 3-07A;
  • Groupe de culture 4 des légumes feuilles
    • les résidus dans/sur les légumes du groupe 4 ne doivent pas excéder la limite maximale (LMR) fixée à 30 ppm
  • Groupe de culture 5 des crucifères feuilles; les résidus dans/sur les légumes ne doivent pas excéder les limites maximales (LMR) fixées à
    • 3 ppm pour le sous-groupe 5A des tiges et feuilles pommées de crucifères
    • 25 ppm pour le sous-groupe 5B des feuilles libres de moutardes
  • Groupe de culture 8 des légumes fruits; les résidus dans/sur les légumes ne doivent pas excéder les limites maximales (LMR) fixées à
    • 0.4 ppm pour les cerises de terre
    • 0.2 ppm pour la tomate et à 0.6 ppm pour la tomate destinée à la transformation en la pâte de tomate
    • 2.0 ppm pour les autres cultures de ce groupe
  • Groupe de culture 9 des cucurbitacées; les résidus dans/sur les légumes ne doivent pas excéder les limites maximales (LMR) fixées à 0.5 ppm
ARLA
ARLA
Déposé le : 22 mars 2010
Nouveau produit homologué: DADS
Nouveau produit homologué: DAD
réprimera la POURRITURE BLANCHE (Sclerotium cepivorum) dans les champs qui sont employés pour cultiver l'oignon, l'ail, le poireau, l'échalote ou la ciboulette.
ARLA
ARLA
Déposé le : 18 mars 2010
Lutte biologique contre la teigne du poireau, Acrolepiopsis assectella (Lepidoptera : Acrolepiidae), un ravageur de l'espèce Allium
Élaborer et mettre en oeuvre un système classique de lutte biologique contre la teigne du poireau, un phytoravageur envahissant qui s'attaque aux oignons, aux poireaux et à l'ail
Peter Mason
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Déposé le : 24 février 2010
NOUVEAU MODÈLE DE PRÉVISION POUR LA TEIGNE DU POIREAU
Depuis 2003, la teigne du poireau, Acrolepiopsis assectella (Lepidoptera : Acrolepidae), a fait son apparition au Québec dans les champs où sont cultivées les plantes du genre Allium telles que le poireau, son hôte de prédilection. Le site présumé d’introduction de la teigne au Canada est la région d’Ottawa-Gatineau. Les premières observations de l’insecte ont été faites au milieu des années 1990 et son aire de dispersion s’est accrue lentement jusqu’en 2003, année particulièrement favorable à sa multiplication et sa dispersion. En effet, en 2002, la teigne n’était présente au Québec que dans les municipalités situées en bordure de la rivière Outaouais jusqu’à une cinquantaine de kilomètres à l’est d’Ottawa, donc encore loin des principales régions maraîchères du Québec. L’année suivante, la situation a radicalement changé puisqu’en août 2003 des teignes ont été capturées dans plusieurs régions dans un corridor couvrant les deux rives du fleuve jusqu’aux environs de Drummondville (Centre-du-Québec). Par la suite, la teigne a rapidement continué sa progression et on la retrouve maintenant jusqu’aux environs de Sherbrooke en direction est et jusqu’à Québec vers le nord-est (Leblanc 2006). 

Le but du présent projet était de développer un modèle bioclimatique utilisant le cumul des degrés-jours pour prédire l’apparition des différentes générations de la teigne du poireau à partir de données de capture prises dans plusieurs régions agricoles du Québec.
Dominique Plouffe, Gaétan Bourgeois; Agriculture et Agroalimentaire Canada et Mario Leblanc, Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec
Les journées hoticoles 2008
Déposé le : 29 janvier 2009
1 2    Page suivante