MAPAQ Centre de Référence en Agriculture et Agroalimentaire du québec (CRAAQ)

Abonnez-vous!

  
1 de 3 sur 3

Procurez-vous la nouvelle publication "Production of Vegetables, Strawberries, and Cut Flowers Using Plasticulture"  Articles Web

Un guide complet sur la plasticulture, qui présente de façon détaillée les principaux aspects de ce mode de production : les paillis de plastique, l’irrigation goutte à goutte, la fertigation, l’allongement de la saison de croissance par l’utilisation de grands tunnels et de couvertures de rangs , la plantation de brise-vents, la lutte contre les mauvaises herbes et les ravageurs du sol, et la gestion des plastiques usagés. Le guide s’attarde également aux systèmes de culture de la fraise et de fleurs coupées en plasticulture. Un ouvrage indispensable pour tous ceux qui souhaitent exploiter la plasticulture à son plein potentiel ou qui s’intéressent au sujet.

NRAES
Publié le : 01 octobre 2013

Diversifier avec de nouveaux légumes ou des légumes anciens   Documents

Présentation ppt portant sur des essais d'introduction de nouveaux légumes faits en Montérégie-Ouest

Christine Villeneuve, agr. MAPAQ Montérégie Ouest
Journée Horticole de la Mauricie
Publié le : 25 février 2011

INFESTATION DE PUCERONS ET MALADIES VIRALES DANS LES PRODUCTIONS DE HARICOTS EN 2007  Documents

Les cultures de haricots comme celles de céréales, de soya et de cucurbitacées ont subi les attaques des pucerons durant l’été 2007. Ces pucerons étaient le plus souvent Aphis glycines. Ils transmettent des virus lorsqu’ils piquent les plants et les viroses sont rapidement apparues parce que les plants étaient très jeunes lorsqu’ils ont été infectés. Le virus de la mosaïque du concombre était le plus fréquent, mais le virus de la mosaïque de la luzerne et des Potyvirus ont aussi été détectés. Ces virus causaient des anomalies de coloration, des malformations et du nanisme chez les haricots qu’il fallait différencier des dommages d’alimentations des pucerons (voir document ci-joint, 243 ko).  

Gérard Gilbert, agronome-phytopathologiste et Michèle Roy, agronome-entomologiste
Laboratoire de diagnostic en phytoprotection, MAPAQ
Publié le : 09 janvier 2009
1 de 3 sur 3