MAPAQ Centre de Référence en Agriculture et Agroalimentaire du québec (CRAAQ)

Abonnez-vous!

  
1 de 9 sur 9

Procurez-vous le livre / Get this book "Production of Vegetables, Strawberries, and Cut Flowers Using Plasticulture"  Articles Web

Production of Vegetables, Strawberries, and Cut Flowers Using PlasticultureUn guide complet sur la plasticulture, qui présente de façon détaillée les principaux aspects de ce mode de production : les paillis de plastique, l’irrigation goutte à goutte, la fertigation, l’allongement de la saison de croissance par l’utilisation de grands tunnels et de couvertures de rangs , la plantation de brise-vents, la lutte contre les mauvaises herbes et les ravageurs du sol, et la gestion des plastiques usagés. Le guide s’attarde également aux systèmes de culture de la fraise et de fleurs coupées en plasticulture. Un ouvrage indispensable pour tous ceux qui souhaitent exploiter la plasticulture à son plein potentiel ou qui s’intéressent au sujet. Disponible en anglais seulement.
Covers plastic mulch, drip irrigation, fertigation, season extension, windbreaks, crop establishment, weed management, soil sanitation, and managing used plastics. Strawberry and cut flower production systems are described in depth. For new/experienced growers, educators, serious gardeners. 

Collectif
NRAES
Publié le : 27 août 2014

Extension de l'insecticide ACTARA 25 WG (thiaméthoxame) dans les plantes ornementales d'extérieur et le celeri-rave  Documents

L’ARLA a accordé l’extension de l’homologation de l'insecticide ACTARA 25 WG (thiaméthoxame) dans les plantes ornementales d'extérieur et le celeri-rave pour lutter contre :   Plantes ornementales : Pucerons,  cicadelles et répression de la punaise terne Céleri-rave : Punaise terne, délai avant la récolte de 7 jours          

ARLA
Publié le : 07 avril 2014

Extension de l'homologation du fongicide FLINT (trifloxystrobine) dans plusieurs cultures  Documents

L' ARLA  a accordé l’extension de l’homologation pour le fongicide FLINT (trifloxystrobine) dans plusieurs cultures.   -          Asperge pour lutter contre la brûlure stemphylienne (Stemphylium vesicarium) et la rouille (Puccinia asparagi) -          Fruits à noyau pour lutter contre le blanc – répression (Podosphaera pannosa) la brûlure corynéenne (Wilsonomyces carpophilus) -     Céleri et céleri chinois pour la brûlure cercosporéenne (Cercospora apii) et la brûlure septorienne (Septoria apiicola) -          Les légumes-racines (à l’exception du radis) pour brûlure helminthosporienne (Alternaria spp.), la brûlure cercosporéenne de la carotte (Cercospora carotae), la brûlure cercosporéenne du céleri-rave (Cercospora apii) et la brûlure septorienne du céleri-rave (Septoria apiicola) -          Le radis pour l’alternariose (Alternaria spp.) -          La fraise pour lutter contre le blanc (Podosphaera aphanis)

ARLA
ARLA
Publié le : 16 novembre 2012

Extension de l'homologation du fongicide FLINT (trifloxystrobine) dans plusieurs cultures  Documents

L’ARLA a accordé l’extension de l’homologation pour le fongicide FLINT (trifloxystrobine) dans plusieurs cultures.   -          Asperge pour lutter contre la brûlure stemphylienne (Stemphylium vesicarium) et la rouille (Puccinia asparagi) -          Fruits à noyau pour lutter contre le blanc – répression (Podosphaera pannosa) la brûlure corynéenne (Wilsonomyces carpophilus) -     Céleri et céleri chinois pour la brûlure cercosporéenne (Cercospora apii) et la brûlure septorienne (Septoria apiicola) -          Les légumes-racines (à l’exception du radis) pour brûlure helminthosporienne (Alternaria spp.), la brûlure cercosporéenne de la carotte (Cercospora carotae), la brûlure cercosporéenne du céleri-rave (Cercospora apii) et la brûlure septorienne du céleri-rave (Septoria apiicola) -          Le radis pour l’alternariose (Alternaria spp.) -          La fraise pour lutter contre le blanc (Podosphaera aphanis)

ARLA
ARLA
Publié le : 16 novembre 2012

Extension de l'homologation de l'herbicide GESAGARD 480SC (prometryne) dans le céleri-rave transplanté  Documents

L’ARLA a accordé l’extension de l’homologation pour l’herbicide Gesagard 480SC (prometryne) dans le céleri-rave transplanté pour le contrôle des mauvaises herbes sur l’étiquette.     Le délai avant la récolte est de 60 jours et de sécurité de 6 jours.    

ARLA
ARLA
Publié le : 13 août 2012

Procurez-vous le livre "La culture biologique des légumes"  Articles Web

La culture biologique des légumesCet ouvrage constitue une somme sans précédent de connaissances et d'expériences de terrain en maraîchage biologique. Il expose les principes et les pratiques culturales propres à la culture biologique. Pour chacun des 28 légumes biologiques traités, il fournit une description complète des pratiques recommandées : développement de la plante, préparation des sols, choix des cultivars, semis et implantation au champ, rotations, cultures associées, irrigation, gestion des mauvaises herbes, insectes et maladies, entretien, récolte et conditionnement, entreposage et manutention, production de primeurs. Un essentiel pour tout étudiant en agriculture ou horticulture, agriculteur biologique, producteur voulant opérer une transition vers l'agriculture biologique et tout jardinier amateur.  

Denis La France
Éditions Berger
Publié le : 22 août 2010

L'ARLA a accordé une extension d'homologation pour le: fongicide Pristine (boscalid, pyraclostrobin)  Documents

L'ARLA a accordé l'extension d'homologation suivante: fongicide Pristine (boscalid, pyraclostrobin) pour lutter contre la septoriose dans le céleri-rave.   Les résidus dans/sur le céleri-rave ne doivent pas excéder les limites maximales (LMR) fixées comme suit:

  • racines de céleri-rave: boscalid 0.7 ppm, pyraclostrobin 0.4 ppm
  • feuilles de céleri-rave: boscalid 45 ppm, pyraclostrobin 16 ppm

ARLA
ARLA
Publié le : 14 avril 2010

Extensions d'homologation : fongicide traitement de semence Dynasty  Documents

L’ARLA a accordé des extensions d'homologarion du fongicide traitement de semence Dynasty pour la suppression de maladies transmises par la semence et le sol dans plusieurs groupes de culture:

  • Sous-groupes de culture 1A et 1B (excluant la betterave à sucre) des légumes-racines
    • les résidus dans/sur les légumes-racines ne doivent pas excéder la limite maximale (LMR) fixée à 0.5 ppm
  • Groupe de culture 3 des légumes-bulbes (pour détails des espèces: http://www.hc-sc.gc.ca/cps-spc/pest/part/protect-proteger/food-nourriture/rccg-gcpcr-fra.php#a3); les résidus dans/sur les légumes ne doivent pas excéder les limites maximales (LMR) fixées à
    • 7.5 ppm pour les cultures du sous-groupe 3-07B;
    • 1.0 ppm pour les cultures de sous-groupe 3-07A;
  • Groupe de culture 4 des légumes feuilles
    • les résidus dans/sur les légumes du groupe 4 ne doivent pas excéder la limite maximale (LMR) fixée à 30 ppm
  • Groupe de culture 5 des crucifères feuilles; les résidus dans/sur les légumes ne doivent pas excéder les limites maximales (LMR) fixées à
    • 3 ppm pour le sous-groupe 5A des tiges et feuilles pommées de crucifères
    • 25 ppm pour le sous-groupe 5B des feuilles libres de moutardes
  • Groupe de culture 8 des légumes fruits; les résidus dans/sur les légumes ne doivent pas excéder les limites maximales (LMR) fixées à
    • 0.4 ppm pour les cerises de terre
    • 0.2 ppm pour la tomate et à 0.6 ppm pour la tomate destinée à la transformation en la pâte de tomate
    • 2.0 ppm pour les autres cultures de ce groupe
  • Groupe de culture 9 des cucurbitacées; les résidus dans/sur les légumes ne doivent pas excéder les limites maximales (LMR) fixées à 0.5 ppm

ARLA
ARLA
Publié le : 22 mars 2010

La montaison prématurée des légumes  Documents

La montaison prématurée est sans doute un des problèmes les plus sournois  pouvant affecter les légumes feuilles et racines.  Alors que tout semblait  aller pour le mieux, la culture approchant de la maturité,  voilà que soudain les légumes « montent à la graine » entraînant ainsi la perte d’une grande partie de la récolte voire de tout le champ.  Ce sont généralement les conditions climatiques qui sont à l’origine de ce désordre physiologique.  Cependant, certains éléments en lien avec les méthodes culturales peuvent aussi être impliqués. Le but de cet article est de définir ce qu’est la montaison,  de décrire  les dommages occasionnés aux cultures sensibles, d’expliquer les causes de la montaison prématurée et enfin de présenter les points de régie auxquels il faut faire attention pour prévenir les pertes. 

Mario Leblanc, agronome, M.Sc.
MAPAQ, Montérégie-Ouest
Publié le : 01 avril 2008
1 de 9 sur 9